Chers Amis de Consonances,

La Première Guerre mondiale fut le théâtre de batailles sanglantes et de nombreux drames humains. A l’heure du 100ème anniversaire, Consonances se devait de commémorer cet événement auquel ont participé de nombreux musiciens dont certains seront à l’honneur dans cette 24ème édition.

Au cours des mois de septembre octobre 1914, Saint-Nazaire a été le port de débarquement des premières troupes étrangères sur ses quais avant de partir au front. C’est à cette même période, lors des batailles d’Ypres, que périrent les premiers soldats nazairiens. A la fin de la guerre, 1600 victimes ont été recensées sur le territoire de la Carène dont plus de 1250 pour Saint-Nazaire.

Cette année encore, vous aurez le plaisir de partager des moments d’émotions intenses avec les 33 musiciens venus à notre rencontre pour notre plus grand plaisir.

Autour de Philippe Graffin, vous retrouverez vos musiciens préférés et découvrirez de nouveaux grands talents qui feront revivre les œuvres de Ravel, Debussy, Sibelius, Schoenberg, Kreisler et beaucoup d’autres encore.

La Galerie des Franciscains et le Théâtre seront à nouveau nos lieux de rendez-vous. Grâce aux liens amicaux tissés avec Nadine Varoutsikos-Perez depuis plusieurs années, nous produirons un nouveau spectacle en coréalisation avec nos amis de la Scène Nationale. Nous irons également à la rencontre des lycéens et des scolaires.

Le monde évolue avec les progrès technologiques, scientifiques, industriels… et bien entendu aussi avec la culture dans ses diverses composantes. Dans cette période économique difficile, je salue la confiance renouvelée de tous nos partenaires institutionnels ou privés et l’aide substantielle, cette année, de la SPEDIDAM.

Depuis 2011, l’association A Tempo est reconnue d’intérêt général. Alors, je lance un appel à tous ceux qui souhaiteraient créer de nouveaux liens entre la musique et l’entreprise au travers du mécénat.

Si nos partenaires financiers sont indispensables à la pérennisation de ces “rencontres“, le festival ne pourrait exister sans la participation amicale et indéfectible de tous les bénévoles au service des musiciens et au vôtre. Je n’oublierai pas l’équipe de techniciens fidèles qui nous accompagne depuis bien longtemps.

Saint Nazaire, ville de toutes les “audaces “, fière de ses industries de pointe. Saint Nazaire peut l’être aussi de ses productions culturelles.

Patrick Perrin, président de l'association A Tempo

 

 

Déjà 24 ans…et plus que jamais le vent dans les voiles !

Grâce à l’originalité de ses alliances entre interprètes et répertoire et le thème choisi “ comme en 14 ”, le Festival Consonances continue d’attirer et d’enchanter un public toujours fidèle, ce qui m’inspire une profonde reconnaissance : des programmes attrayants, rigoureusement axés sur la qualité mais également sur l’ouverture, des combinaisons séduisantes et convaincantes. L’intimité de la musique de chambre nous fait vivre une expérience unique, incomparable. Amener de fabuleux interprètes à faire équipe – peu importe leur âge ou leur origine culturelle – donne lieu à de réels moments de grâce. Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise façon d’écouter la musique : il suffit d’entendre son message.

Bon Festival à toutes et à tous.

Jean-Jacques Lumeau, adjoint en charge de la culture de la ville de Saint-Nazaire